GeeK Nostalgie – La 3DFx Voodoo 1

Православни икониUn peu de nostalgie avec cette 3DFx Voodoo 1 sortie en 1996 à l’époque de Quake. 166 Mhz de Bus et 4 Mo de RAM…

tumblr_lpgrkvtaHB1qb752so1_1280

3DFx ne connu le succès qu’avec les Voodoo 1 et 2 avant d’être rattrapé par les TNT2 et GeForce 256. Vous vous en rappelez?

Via BonjourLesGeeks


,

4 réponses à GeeK Nostalgie – La 3DFx Voodoo 1

  1. remidot 15 août 2011 à 21:25 #

    Aaaah…La Voodoo 2 :-)

  2. Blog marketing 15 août 2011 à 23:02 #

    c'est énorme, je m'en souviens c'était un monstre à l'époque..le mieux à été les voodoo 5, la voodoo 5 6000 était surdimensionnée c'était hallucinant

  3. LOLICAKE 10 novembre 2011 à 17:25 #

    GLQuake en 640×480 à 50fps avec filtrage des textures, ça c'était de la révolution.

    Il y a eu une version 6Mo de la première Voodoo qui permettait de jouer en 800×600, mais elle était difficile à trouver (et ultra chère). Et aussi la version "Rush", avec un chip 2D pourrave qui permettait de ne pas avoir à acheter un carte exprès pour afficher le bureau.

    La Voodoo 2 est probablement la plus grande réussite de la boîte, couplées en SLI, elle a tenue la dragée haute aux concurrentes pourtant beaucoup plus récentes (TNT, Rage Pro, voir TNT2 sur pas mal de jeux).

    Je passe sur la Banshee, mais la 3 n'était pas une mauvaise carte du tout, surtout en versions 3000 et 3500 (333MPixels/s c'était costaud pour l'époque). Il lui manquait juste la gestion des couleurs en 32bits, néanmoins son mode 16bits amélioré (calcul des couleurs sur 22 bits en interne) était plutôt joli.
    Perso, entre une carte qui faisait du 32 bits et une autre qui n'en gérait que 16 mais qui tournait plus vite avec un CPU moins cher grâce à une API bien optimisée, le choix était vite fait.

    Et puis il y a eu le rachat de STB, l'abandon des fabricants tiers par 3dfx et la sortie du TnL chez Nvidia.
    La dégringolade, malgré un VSA-100 qui visuellement parlant, explosait littéralement la concurrence, GeForce 2 y compris. J'ai les deux, et il n'y a rien à voir, l'antialiasing sur Voodoo 5, c'est incomparable avec ce qui se faisait à l'époque.
    La puce disposait aussi d'énormément d'effets graphiques inspirés directement du monde du cinéma que l'on retrouve finalement sur des cartes trés récentes, mais hélas aucune de ces fonctions ne sera implémentée ailleurs que sur un Glide en fin de vie.

    Les perfs excellentes du GeForce 2, puis 3 sous DirectX 7 grâce à son TnL et sa bande passante mémoire énorme portent l'estocade finale à 3dfx, financièrement mal en point depuis le rachat de STB…

    Au final, c'est Nvidia qui rachète la boutique et on pourra apprécier l'excellent travail des ex ingés du 3dfx sur le GeForce 4 et son Quincunx Antialiasing (je m'était payé une TI4200 la semaine de sa sortie et ça m'avait valu de me faire traquer dans toutes les lans où je mettait les pieds). Le GeForce FX par contre, c'est une autre histoire…

    Du coup, la Voodoo 5 6000 ne passera pas le stade de la production d'une trentaine de prototypes et le Rampage 2000 se meurt au fond d'un carton chez un collectionneur…

    Voilà pour le gros de l'histoire.
    Quand à mes 3dfx, elles dorment aussi dans des cartons, certaines étant même encore neuves et sous blister (oui, je suis fan et collectionneur, ça se voit non ?).

  4. LOLICAKE 11 novembre 2011 à 13:11 #

    Petite précision concernant cette Voodoo 1, elle n'est pas cadencé à 166Mhz mais à 50Mhz.
    A cette époque c'était plutôt les gros Pentium qui tournaient à cette fréquence.

    La première puce 3dfx à atteindre cette fréquence, c'est le core Avenger qui équipe les Voodoo 3 (125Mhz pour la version OEM de compaq, 143Mhz pour la 2000, 166Mhz pour la 3000 et enfin 183Mhz pour la 3500).
    D'ailleurs, le VSA-100, dernière puce commercialisée de la marque tourne aussi à 166Mhz.

Laisser un commentaire


+ trois = 7